Pratiques N° 59 L’erreur en médecine

Le risque d’erreur est omniprésent dans la tête des soignants. Sa survenue enferme le patient ou sa famille dans la souffrance et l’incompréhension et le soignant dans la honte et la culpabilité. L’erreur est rarement le fait d’une défaillance individuelle, elle s’inscrit le plus souvent dans une chaîne de responsabilités qu’il convient d’analyser pour comprendre « ce qui est arrivé ». Les auteurs se penchent sur la définition de l’erreur, la replacent dans la relativité historique des savoirs et des pratiques, affirmés puis démentis au fil du temps. Ils questionnent l’indépendance et la pertinence des normes et des recommandations. Ce dossier explore l’erreur sous l’angle de la prévention pour que les « loupés » deviennent riches d’enseignements. Il est urgent de donner la parole aux patients victimes ainsi qu’aux soignants responsables pour que puisse se développer la confiance qui fonde une relation soigné-soignant de qualité.
Dans la rubrique Idées, Annie Thébaud Mony nous montre comment au travail la mise en danger d’autrui au travail reste le plus souvent impunie du fait de l’influence des divers lobbies.
Dans le magazine, une orthophoniste témoigne aussi de l’influence des firmes pharmaceutiques sur la prescription par les pédopsychiatres de dérivés amphétaminiques pour les enfants dits hyperactifs.
Les notes de lecture nous entraînent sur des chemins aussi passionnants que divers.

À NOTER  : La case cochée en vert clair devant les articles indique que celui-ci peut être lu directement sur le site. Ce sont soit des articles en accès libre, soit des versions longues d’articles parus dans la revue.

Sommaire du N°59

Documents joints