Les recommandations en question

par Louis-Adrien Delarue, Pratiques N°59, novembre 2012

Interrogations sur l’indépendance et la pertinence des normes qui servent à situer l’erreur médicale.

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N° 59 L’erreur en médecine

Lire aussi

N°59 - décembre 2012

Une alliance scandaleuse

par Claire De Firmas
Certains qui ont pour mission de soigner des enfants organisent au contraire pour leur seul profit et celui des laboratoires pharmaceutiques la dépendance toxicologique qui en fera des citoyens …
N°59 - décembre 2012

Plus on intervient, plus c’est sûr ?

par Emmanuelle Phan
Une association d’usagers, le Collectif interassociatif autour de la naissance (Ciane), dénonce l’utilisation de l’ocytocine pendant l’accouchement, une pratique courante non justifiée qui s’avère …
N°59 - décembre 2012

Les revues de mortalité et morbidité

par Edouard Grysole
En anesthésie, on doit se poser la question des moyens à mettre en œuvre afin d’éviter les accidents. Leur analyse permet des ajustements, parfois minimes, et un travail d’équipe modifiant les …
N°59 - décembre 2012

L’arrière-plan du paysage

par Elisabeth Maurel-Arrighi
Et si dans les interactions entre patient et soignant, la question des erreurs médicales renvoyait chacun à des interrogations archaïques autour de l’élan vital, autour de l’envie de protéger et de …