Pratiques N°42 Les couples infernaux en médecine

Le monde de la médecine est peuplé de « couples » qui suscitent les fantasmes les plus variés. Le plus fameux, bien sûr, est le tandem médecin infirmière, mais il faudrait se pencher aussi sur les couples que forment médecins, généralistes et spécialistes, kinésithérapeutes, anesthésistes, chirurgiens, aides-soignantes, médecin hospitalier, directeurs d’hôpital, administrateurs des caisses… Au-delà des images idylliques, les auteurs de ce dossier osent explorer les difficultés.

Comment contourner l’enfer des relations de travail quand le genre, l’histoire, les dissymétries hiérarchiques viennent contrarier les buts mêmes de l‘institution : soigner ?

Pascale Molinier met en perspective les effets de ces relations pathogènes sur la réalisation des soins, Yann Faure nous fait pénétrer dans le monde très ritualisé de la salle d’opération où anesthésistes et chirurgiens se partagent le patient, Jean-Pierre Peter analyse le rôle des contextes politiques et religieux dans l’histoire, Yann Bourgueil s’interroge sur l’avenir des métiers de soignants en pleine mutation. Comment optimiser nos forces dans une reconnaissance mutuelle des compétences ? Comment envisager l’avenir des nouveaux métiers du soin sans perdre le niveau de qualification indispensable à la qualité des soins ? Poser les termes de l’affrontement, aider chacun à prendre sa place, susciter une réflexion de la société, voilà l’ambition de ce numéro.

Dans le magazine, plusieurs articles s’intéressent à l’accès aux soins, avec une interview de Christian Lehmann, Philippe Foucras souligne la difficulté que peut représenter la prise de rendez-vous pour certains, Pierre Volovitch analyse ce qui, dans le rapport Attali, concerne la santé et les soins. Vous y trouverez aussi la poursuite du débat au sein du comité de rédaction sur l’assistance médicale en fin de vie, un point de vue de Dominique Prime, du côté des hospitalisés, cette fois. Hélène Franco pointe les premières attaques contre le secret professionnel, application de la loi de prévention de la délinquance.

À NOTER  : La case cochée en vert clair devant les articles indique que celui-ci peut être lu directement sur le site. Ce sont soit des articles en accès libre, soit des versions longues d’articles parus dans la revue.

Sommaire du N°42

Documents joints