Pratiques N°37/N°38 Des normes pour quoi faire ?

Notre société est-elle envahie par les normes ?

Même les soignants, qui ont une longue pratique des normes, les estiment maintenant trop contraignantes. Comme eux, enseignants, éducateurs, tous professionnels aux prises avec l’humain, se plaignent de ne plus pouvoir travailler correctement. Ils dénoncent la normalisation dont elles sont l’outil, l’obsession du classement qu’elles permettent d’assouvir, les pratiques illicites de stigmatisation des différences aboutissant à l’exclusion ou à l’enfermement de ceux qui sont jugés hors normes.

Dans le monde de l’entreprise, des normes sur les façons de faire s’ajoutent maintenant aux normes sur les produits. Les guides de bonnes pratiques, qui invitent le salarié à adhérer à des valeurs communes à l’entreprise, ne tiennent compte ni de la spécificité de son savoir faire, ni de son champ professionnel, ni de sa capacité à s’exprimer sur son travail.

Mais qu’est-ce qu’une norme, qui les promeut et pourquoi faire ? Des outils élaborés collectivement constituant des repères pour l’action individuelle, mais aussi des règles de « bonne conduite » imposées par une autorité administrative ? Des questionnements sur les pratiques professionnelles incitant à améliorer leur qualité et des outils imposés pour une meilleure maîtrise comptable ? Des outils visant à niveler produits et procédures pour plus de sécurité, mais aussi pour plus de contrôle social ?

Quelles modifications se font jour dans nos métiers ? Comment font-ils, tous, avec les normes, celles qui sont appui de qualité et celles qui sont dénaturent nos métiers, celles qui brisent les liens de solidarité ?

Les normes : à connaître pour les maintenir dans leur strict domaine d’utilité.

À NOTER  : La case cochée en vert clair devant les articles indique que celui-ci peut être lu directement sur le site. Ce sont soit des articles en accès libre, soit des versions longues d’articles parus dans la revue.

Sommaire du N°37

Documents joints