Pratiques N°06 Sexe et médecine

Pour une fois, ce sont les médecins qui se ‘déshabillent”, qui osent aborder - avec pudeur certes mais toujours avec courage et franchise - l’intimité qui unit, qu’on le veuille ou non, le médecin à “son” malade, le malade à “son” médecin. Car bien que non dit, le sexuel est omniprésent dans cette relation : il anime les consultations les plus banales. La capacité du soignant - et du soigné - à “guérir” semble d’ailleurs dépendre pour une grande part de la façon dont il accepte ou non de jouer le jeu, de reconnaître, en lui-même comme en l’autre, la position d’être sexué et mortel ; chacun jouant à sa manière des registres de la pudeur et de la séduction selon sa personnalité, son histoire, sa culture.

-  Le lecteur est invité ici à cheminer aux côtés des patients, des médecins, des infirmiers et infirmières qui tous témoignent de l’intimité sexuée du soin. Aux côtés aussi d’autres auteurs, notamment Arlette Farge, historienne, qui dévide une passionnante histoire du désir au sein de I’institut1on médicale. Ou encore Dominique Casajus, ethnologue, qui, dans le hors dossier, prolonge cette réflexion en nous emportant dans les replis de la pudeur, du silence et de la poésie des hommes voilés touaregs.

À NOTER  : La case cochée en vert clair devant les articles indique que celui-ci peut être lu directement sur le site. Ce sont soit des articles en accès libre, soit des versions longues d’articles parus dans la revue.

Sommaire du N°6

Documents joints