Faute de culture

par Eric Bogaert, Juliette Stoupy, Pratiques N°59, novembre 2012

Qui pratique la médecine comme une technique, en méconnaissant son histoire (celle de la médecine... et la sienne aussi, tant qu’on y est), ainsi que l’histoire du patient, erre.

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N° 59 L’erreur en médecine

Lire aussi

N°59 - décembre 2012

Une alliance scandaleuse

par Claire De Firmas
Certains qui ont pour mission de soigner des enfants organisent au contraire pour leur seul profit et celui des laboratoires pharmaceutiques la dépendance toxicologique qui en fera des citoyens …
N°59 - décembre 2012

Plus on intervient, plus c’est sûr ?

par Emmanuelle Phan
Une association d’usagers, le Collectif interassociatif autour de la naissance (Ciane), dénonce l’utilisation de l’ocytocine pendant l’accouchement, une pratique courante non justifiée qui s’avère …
N°59 - décembre 2012

La vigilance des patients

par Martine Lalande
Encadré lié à l’article sur la PharmacoVigilance.
N°59 - décembre 2012

Le spectre de l’innommable

par Renaud Soliveres
Le milieu du soin est affecté par le fantasme entretenu d’une catastrophe annoncée. On peut cependant détricoter certains pièges à condition de les nommer et de les affronter …