Pratiques N° 55 Quelle formation pour quelle médecine ?

Quelle devrait être la formation des médecins ? Sélection inappropriée, accumulation de connaissances formatée par les concours, influence toujours prégnante des lobbies pharmaceutiques… mais aussi « départements de médecine générale » qui tentent la mise en place d’enseignements adaptés à la spécificité du métier. Comment les étudiants se débrouillent-ils pour trouver le courage et l’énergie nécessaires pour apprendre à faire face au vrai métier : celui de soigner des personnes ?

Se penchent sur le berceau de la formation : des enseignants de médecine générale, des étudiants motivés, jeunes et militants pleins d’idées et d’initiatives, des enseignants en sciences humaines et des médecins. Ils explorent les conséquences des réformes universitaires en cours et les confrontent à d’autres modes de formation pratiquées à l’étranger. Ils envisagent des pistes pédagogiques davantage basées sur l’interactivité, l’apprentissage de l’esprit critique et un compagnonnage de qualité. Ils mettent en place les jalons d’une formation indépendante et d’une formation à l’indépendance, véritables enjeux de société. Avec la contribution de Bernard Pissaro, professeur de santé publique.

À NOTER  : La case cochée en vert clair devant les articles indique que celui-ci peut être lu directement sur le site. Ce sont soit des articles en accès libre, soit des versions longues d’articles parus dans la revue.

Sommaire du N°55

Documents joints