Sauver la médecine de famille ?

Malmenée depuis les années 60, la médecine de famille ne pourra s’épanouir que par les conclusions de sa pensée scientifique qui envisage l’avenir en privilégiant l’humain et non les machines.

Louis Velluet,
Ancien médecin de famille, psychanalyste


par Louis Velluet, Pratiques N°55, octobre 2011

Documents joints

Lire aussi

N°55 - novembre 2011

— DOSSIER —

N°55 - novembre 2011

Esprit critique, es-tu là ?

par Jean-Brice Gremaud
Comment concilier l’envie d’apprendre intelligemment et les nécessités de la course à l’examen ?
N°55 - novembre 2011

Le vertige de la connaissance

par Jean-Louis Gross
Comment la connaissance du fonctionnement intime du vivant peut être source de fascination et structurer ultérieurement l’exercice du métier de médecin et la relation au politique.
N°55 - novembre 2011

Moi, médecin généraliste et enseignante

par Mady Denantes
Nous n’étions pas formés au métier de généraliste, que nous apprenions sur le terrain grâce aux revues indépendantes et aux associations. Les jeunes médecins généralistes sont beaucoup mieux …