Y a quelqu’un ?

par Valérie Grégoire, Pratiques N°99, décembre 2022

Balade au pays de l’enfer et ses pavés de bonnes intentions, à transformer en barricades et autres projectiles. S’y rappelle l’adage de la psychiatrie institutionnelle : soigner nos institutions est condition du soin, pour que les soignants le soient, et le restent… en y restant sans y rester.

Valérie Grégoire, Une psychanalyste en institution, qui, devant les pratiques imposées aux psychologues, « préférerait ne pas » L’enfant court sur les pavés, son petit pas de retard sur celui du parent, Le dénommé adulte, le grand. Il court en précipité et s’accroche au bras de cet autre Au bout duquel une scène habituelle, Et pourtant si étrange si on y regarde bien. La main s’agrippe et se referme sur le téléphone et son écran. Même pas grand, et pourtant toute la place il prend. Le corps de l’enfant est (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°99 Le soin déserté

Lire aussi

N°99 - octobre 2022

Opposition à l’Ordre des médecins

par Marie Kayser
Nous appelons à la dissolution de l’Ordre des médecins et refusons de payer nos cotisations, car nous ne voulons pas contribuer à la vie d’une institution dont l’action va globalement à l’encontre de …
N°99 - octobre 2022

Le vent se lève !

par Collectif Hélianthe
L’hôpital s’épuise. Perte de sens, sous effectifs, les raisons invoquées sont nombreuses. Nos collègues partent, les uns après les autres. Mais pour ceux qui restent, comment tenir ? Petit guide …
N°99 - octobre 2022

Péril éminent

par Sandrine Deloche
Le soin déserté fait fronde devant l’inaction des politiques. Créer c’est résister, l’inverse existe et sauve notre humanité de la servitude. Sandrine Deloche, Médecin pédopsychiatre Depuis des …
N°99 - octobre 2022

La nuit, ses silences et ses rires…

par Anne Lagrève-Jacquemin
Une des choses que j’ai apprises et constatées dans mon expérience professionnelle et personnelle, c’est que si les intentions dans le soin à l’autre peuvent apparaître bienveillantes, la réalité est …