Un toucher qui libère

Laurence Gendron
Diplômée de médecine générale, pratiquant en exclusivité l’ostéopathie

Je vois en consultation Liliane pour une lombalgie, motif de consultation habituel pour lequel elle vient me voir.
Sa dernière consultation remonte à plus d’un an.
Lorsque l’entretien commence, elle fait elle-même cette réflexion que ça fait plus d’un an que son dos va bien malgré le jardinage qu’elle continue à pratiquer assidûment.
Le suivi régulier en ostéopathie a porté ses fruits.
Liliane est toujours très souriante. Nous nous apprécions énormément et partageons de nombreux sujets de conversation.
Je prends des nouvelles de sa famille et là, la nouvelle tombe… « Nous avons vécu un drame familial ». Il y a cinq mois, son petit-fils de 3 ans est décédé accidentellement à la ferme… Là, je reste sans voix… et pour elle, tout s’enchaîne, elle vient de comprendre sa lombalgie sans effort qui date de 24 heures seulement. Aujourd’hui, les experts se présentaient à la ferme, une enquête judiciaire est ouverte car l’accident est probablement lié à un défaut de soudure réalisé par un artisan.
Je n’ai pas encore touché Liliane.
Vient le temps du traitement pratique ostéopathique.
Liliane s’abandonne au soin d’écoute tissulaire.
Les larmes peuvent enfin sortir…


par Laurence Gendron, Pratiques N°93, mai 2021

Documents joints

Lire aussi

N°93 - avril 2021

Sauvons la psychiatrie

par Pierre Delion
Pierre Delion Pédopsychiatre en retraite Maintenant tout le monde le sait, la psychiatrie est en perdition, et il n’est pas un jour sans annonces catastrophiques la concernant. Les Français ont …
N°93 - avril 2021

Itinéraire d’un toucher suspendu

par Martine Samé
Martine Samé Kinésithérapeute, enseignante en Institut de formation en masso-kinésithérapie, docteur en philosophie, docteur en sciences de l’éducation, DU de neuroanatomie fonctionnelle et modélisation …
N°93 - avril 2021

Tact et contact

par Annick Bernabéo
Annick Bernabéo Cadre de santé dans le foyer René Capitant Autour d’un jeune homme psychotique, touché coulé par l’abandon, menacé de mélancolie, une chorégraphie soignante et institutionnelle, « un …
N°93 - avril 2021

Le toucher du kiné

par Quentin Cabeke
Quentin Cabeke Étudiant en kinésithérapie Comment un étudiant en fin d’étude de kinésithérapie à Bruxelles envisage, depuis ses cours et ses stages, la place du toucher, et du pas toucher, dans la …