Itinéraire d’un toucher suspendu

par Martine Samé, Pratiques N°93, mai 2021

Martine Samé Kinésithérapeute, enseignante en Institut de formation en masso-kinésithérapie, docteur en philosophie, docteur en sciences de l’éducation, DU de neuroanatomie fonctionnelle et modélisation Cet article s’inscrit dans un processus éthique de questionnement des pratiques et invite les professionnels de santé à faire émerger un toucher thérapeutique « ni tout à fait le même ni tout à fait un autre » [1] à l’épreuve des enjeux actuels. Le toucher suspendu Avant le confinement, le toucher était (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°93 Peut-on soigner sans toucher ni être touché...

Lire aussi

N°93 - avril 2021

Corps à corps

par Anne Perraut Soliveres
Anne Perraut Soliveres Cadre supérieur infirmier, praticien-chercheure Les différentes acceptions du terme « toucher » peuvent augurer des impacts multiples que sa mise en actes peut avoir sur les …
N°93 - avril 2021

Faire corps, de la résistance au soin

par Sandrine Deloche, Laura Foucher
Laura Foucher Psychomotricienne et Sandrine Deloche Médecin pédopsychiatre En pédopsychiatrie, la gestion de la crise sanitaire, en mars 2020, a d’abord posé un impensable : l’arrêt des soins …
N°93 - avril 2021

Façons de toucher à l’hôpital

par Marie-Christine Pouchelle
Marie-Christine Pouchelle Anthropologue, directeur de recherches au CNRS Les pages qui suivent ont été sélectionnées par Pratiques dans un article plus long paru dans la revue Terrain, « Quelques …
N°93 - avril 2021

La kinésithérapie en perte d’identité

par Fabrice Miguel
Fabrice Miguel Enseignant à l’école universitaire de kinésithérapie Centre Val de Loire. La kinésithérapie voit sa pratique actuelle orientée vers un traitement essentiellement gymnique des …