Question sur les applications

par Marie Kayser, Pratiques N°79, novembre 2017

Marie Kayser Médecin généraliste L’industrie conçoit, grâce au numérique, de plus en plus d’applications pour le dépistage, la surveillance et la prise en charge des maladies. La question de leur intérêt et de leur prise en charge par la collectivité se pose. Deux études présentées aux derniers congrès de la Société américaine d’oncologie (ASCO) ont conclu que des applications avaient permis un gain significatif d’espérance de vie pour les groupes des patients qui les utilisaient. La première étude [1] (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°79 Santé connectée

Lire aussi

N°79 - octobre 2017

Nous ne sommes pas une ligne budgétaire !

par Didier Ménard
Didier Ménard Médecin généraliste J’ai souvent écrit dans la revue Pratiques pour relater mon travail à la cité du Franc-Moisin, j’ai beaucoup parlé de ma passion pour l’exercice de la médecine générale …
N°79 - octobre 2017

Un logiciel collaboratif

par Patrick Ouvrard
Patrick Ouvrard Médecin généraliste, membre de la SFTG (Société de Formation Thérapeutique du Généraliste) Lien d’intérêt : fait partie de l’équipe de la SFTG travaillant sur le logiciel éO Les médecins de …
N°79 - octobre 2017

Rétorsion connectée…

par Anne Perraut Soliveres
Anne Perraut Soliveres Cadre supérieur infirmier, praticien-chercheure Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, dit-on... Cela reste à vérifier. En témoigne cette histoire de Joseph qui a fait …
N°79 - octobre 2017

Face au Big Data

par Marie Kayser
Marie Kayser Médecin généraliste L’encadrement juridique de la collecte et de l’utilisation de nos données de santé est insuffisant pour éviter leur exploitation à des visées commerciales et de …