Rétorsion connectée…

par Anne Perraut Soliveres, Pratiques N°79, novembre 2017

Anne Perraut Soliveres Cadre supérieur infirmier, praticien-chercheure Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, dit-on... Cela reste à vérifier. En témoigne cette histoire de Joseph qui a fait les frais d’une effraction des données de sa « boîte à rythme ». Joseph ne va pas bien depuis quelques jours, pourtant il s’était senti revivre depuis qu’on lui avait implanté « Stimulon », un pacemaker défibrillateur connecté à un « connecticœur ». Il avait pu reprendre son activité professionnelle et surtout (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°79 Santé connectée

Lire aussi

N°79 - octobre 2017

Une réassurance connectée

par Sylvie Cognard
Sylvie Cognard Médecin généraliste enseignante Athènes, novembre 2015 Nous sommes reçus par l’association KLIMAKA, une organisation non gouvernementale qui s’occupe, d’une part, de gens vivant à …
N°79 - octobre 2017

Visioconférence en prison

par Jean-Luc Landas
Jean-Luc Landas Praticien hospitalier retraité Analyse de la pratique d’une consultation d’anesthésie par visioconférence pour des personnes détenues. L’administration pénitentiaire cherche à réduire …
N°79 - octobre 2017

Santé connecté : à qui ? à quoi ?

par Dominique Dupagne
Dominique Dupagne Médecin généraliste La santé connectée est sur toutes les lèvres. Elle prétend incarner la modernité du soin et de la relation soignant/soigné. En pratique, nous la pratiquons sans le …
N°79 - octobre 2017

Patients, médecins et santé connectée

par Sylvie Fainzang
Sylvie Fainzang Anthropologue, directrice de recherche à l’INSERM (Cermes3) – Fainzang S., La relation médecins-malades : information et mensonge, Paris, PUF, 2006. – Fainzang S., L’automédication …