Quels mots pour les maux du travail

par Lionel Leroi-Cagniart, Pratiques N°81, mai 2018

Lionel Leroi-Cagniart Psychologue du travail, Membre du réseau Souffrance et Travail La douleur physique est première sur la longue route de la reconnaissance des maux du travail. La souffrance psychique, elle, ne figure toujours pas dans un tableau des maladies professionnelles reconnues. Il faut se battre encore pour qu’elle soit prise en charge. Tout se passe comme si on jouait à cache-cache avec les mots. Ne pas les prononcer pour ne pas les entendre et surtout ne pas voir les maux. (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°81 Souffrir ?

Lire aussi

N°81 - avril 2018

Entretien avec Benjamin Becker

par Françoise Acker, Benjamin Becker, Marie Kayser
Benjamin Becker Cadre infirmier Vous travaillez depuis quelques mois dans un nouvel établissement, pourquoi avez-vous quitté le CHU de Grenoble ? J’ai travaillé comme infirmier aux urgences du CHU …
N°81 - avril 2018

Le salut par le symptôme

par Françoise Denan
Françoise Denan Psychologue, psychanalyste à Marseille Depuis Jacques Lacan, qui a réhabilité l’importance du langage non seulement dans la cure analytique, mais aussi pour lire le champ social, la …
N°81 - avril 2018

Sédation à domicile : mythes et réalités

par Séraphin Collé, Pauline Daire
Séraphin Collé Médecin généraliste membre du réseau de soins palliatifs Relience (Haute Garonne) Pauline Daire Interne Face aux souffrances réfractaires et aux arrêts de traitement en fin de vie, la …
N°81 - avril 2018

Faut-il attendre que le vase déborde ?

par Anne Perraut Soliveres
Anne Perraut Soliveres Cadre supérieur infirmier, praticien-chercheure Se confronter en permanence à la souffrance des patients et parfois à l’impuissance à la soulager n’est pas sans risque ni …