Quels mots pour les maux du travail

par Lionel Leroi-Cagniart, Pratiques N°81, mai 2018

Lionel Leroi-Cagniart Psychologue du travail, Membre du réseau Souffrance et Travail La douleur physique est première sur la longue route de la reconnaissance des maux du travail. La souffrance psychique, elle, ne figure toujours pas dans un tableau des maladies professionnelles reconnues. Il faut se battre encore pour qu’elle soit prise en charge. Tout se passe comme si on jouait à cache-cache avec les mots. Ne pas les prononcer pour ne pas les entendre et surtout ne pas voir les maux. (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°81 Souffrir ?

Lire aussi

N°81 - avril 2018

Expatriation : une souffrance méconnue

par Carole Niquet
Carole Niquet Psychologue clinicienne L’expatriation professionnelle est devenue une réalité pour de nombreux Français qui quittent leur pays d’origine ayant en tête les clichés de la vie facile et …
N°81 - avril 2018

Extimité et souffrances au travail

par René Fiori
René Fiori Psychanalyste Membre fondateur de Souffrances Au Travail, coordinateur de Consultations et accueil psychanalytiques (CAP) du week-end, membre de l’EuroFédération de Psychanalyse, …
N°81 - avril 2018

La symbolisation en souffrance

par Pascale Berroir, François Dulac, Helga Verspeek
Pascale Berroir Infirmière Helga Verspeek Éducatrice spécialisée François Dulac Psychiatre du service public Les blessures physiques ou morales nous font mal, que faire de cette douleur pour vivre ? …
N°81 - avril 2018

Le Burn-out pour les nuls

par Marie Kayser, Marie Pezé
Présenté par Marie Kayser Médecin généraliste Le Burn-out pour les nuls, Marie Pezé, First Éditions, septembre 2017 Marie Pezé, docteure en psychologie et psychanalyste, a créé en 1996 la première …