Moi, j’ai de la chance, mais…

par Françoise Acker, Pratiques N°87, octobre 2019

Françoise Acker Sociologue C’est pas le tout de trouver un médecin généraliste, il faut encore pouvoir accéder à d’autres professionnels de santé. Moi j’ai la chance d’avoir un médecin traitant. De plus, dans son cabinet, elles sont deux médecins. Et je peux choisir d’aller voir mon médecin lors de ses matinées ou après-midi de consultation ouverte, ou bien sur rendez-vous, et je peux aussi aller voir sa collègue lorsqu’elle est de permanence de consultations et que j’ai besoin de voir un médecin (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°87 Cherche médecin désespérément

Lire aussi

N°87 - octobre 2019

Faute de grives…

par Olivier Boitard
Olivier Boitard Psychyatre On mange des merles. Vous pouvez chercher désespérément un médecin, vous n’en trouverez pas. Quelques alternatives : Comme le recommande le ministère de la Santé, …
N°87 - octobre 2019

Lu pour vous : Psychiatrie, l’état d’urgence*

par Eric Bogaert
Lecture critique présentée par Éric Bogaert Psychiatre de secteur retraité Je déclare avoir de l’intérêt pour le secteur psychiatrique mais pas pour les orientations de FondaMental. Le contexte …
N°87 - octobre 2019

L’influence du modèle économique

par Didier Ménard
Didier Ménard Médecin généraliste, adhérent du Syndicat de la médecine générale, président de la FémasIF (Fédération des maisons et des pôles de santé en Île de France) qui fait partie de la FFMPS …
N°87 - octobre 2019

Des équipes incontournables

par Patrick Vuattoux
Patrick Vuattoux Médecin généraliste à Besançon, vice-président de la Fédération française des maisons et pôles de santé (FFMPS) Les équipes de soins primaires attachées au territoire sont indispensables …