Moi, j’ai de la chance, mais…

par Françoise Acker, Pratiques N°87, octobre 2019

Françoise Acker Sociologue C’est pas le tout de trouver un médecin généraliste, il faut encore pouvoir accéder à d’autres professionnels de santé. Moi j’ai la chance d’avoir un médecin traitant. De plus, dans son cabinet, elles sont deux médecins. Et je peux choisir d’aller voir mon médecin lors de ses matinées ou après-midi de consultation ouverte, ou bien sur rendez-vous, et je peux aussi aller voir sa collègue lorsqu’elle est de permanence de consultations et que j’ai besoin de voir un médecin (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°87 Cherche médecin désespérément

Lire aussi

N°87 - octobre 2019

Seine et Marne sud et désert

par Jocelyne Gauchet
Jacqueline Gauchet Patiente Septembre 2018, j’ai 40 °C de fièvre pendant plus de trois jours avec une forte douleur intermittente dans l’oreille. Je cherche à consulter mon médecin traitant qui …
N°87 - octobre 2019

« Recherche médecin non dépasseur »

par Bernard Coadou
Bernard Coadou Médecin retraité à Bordeaux, membre du SMG depuis 1978 Dans le domaine de la santé, le dossier des dépassements d’honoraires médicaux (DHM) est au carrefour de la solidarité, du …
N°87 - octobre 2019

Proximité lointaine

par Lanja Andriantsehenoharinala
Lanja Andriantsehenoharinala Médecin généraliste Habiter près d’un hôpital n’est peut-être pas une facilité d’accès aux soins. Les lois de santé successives parlent de territoire et de proximité, mais …
N°87 - octobre 2019

Territoires et accessibilité aux soins

par Guillaume Chevillard
Guillaume Chevillard Géographe, chercheur à l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES) Les inégalités territoriales d’offre de soins entravent l’accès aux soins des …