La piscine vide

par Yacine Lamarche-Vadel, Pratiques N°89, mai 2020

Yacine Lamarche-Vadel, Médecin praticien aux urgences de l’hôpital de Fontainebleau, médecin intérimaire urgentiste en régions. La fermeture des petits hôpitaux, la restriction des moyens et la précarisation des emplois ont eu raison de la force et de l’existence des équipes. Les liens et le plaisir du collectif ont disparu. Nous sommes perdus et vulnérables comme des nageurs dans une piscine vide. J’ai beaucoup de mal à saisir ce qui a tellement changé à l’hôpital pour qu’autant de collègues (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°89 Manifestons-nous

Lire aussi

N°89 - avril 2020

Le management, du nazisme à aujourd’hui

par Johann Chapoutot, Georges Yoram Federmann
Entretien avec Johann Chapoutot, Historien spécialiste d’histoire contemporaine et du nazisme D’où vient cette machination qui met le soin en souffrance et dévaste les soignants ? L’essai de …
N°89 - avril 2020

La santé en lutte

par Pauline Gillard
Pauline Gillard, Chargée de projets en Éducation permanente à la Fédération des maisons médicales (Belgique). Partout en Europe, les professionnels de santé réclament un refinancement du secteur et …
N°89 - avril 2020

Le prix moyen du kilo de soins

par Benoit Marsault
Benoît Marsault, Psychiatre. Manifester dans la rue, dans les comités, les syndicats, c’est probablement une manière de retrouver du collectif, une force, un partage. Mais ne soyons pas dupes : …
N°89 - avril 2020

Dire non ! Tous ensemble

par Sandrine Deloche
Sandrine Deloche, Médecin pédopsychiatre. Collectif 39 Enfance et Pour le printemps de la psychiatrie. À nos résistances criardes Au-delà des mots, vent debout Nous suivrons ces temps impatients de …