La monnaie vivante

par Yann Diener, Pratiques N°80, février 2018

Yann Diener Psychanalyste Paris, 1970. L’inclassable Pierre Klossowski, traducteur de Kafka et de Nietzsche, exégète de Sade et de Fourrier, publie La monnaie vivante aux éditions du Terrain vague. Au-delà de la marchandisation de l’humain, il est question de l’être humain devenu monnaie d’échange. Michel Foucault lit La monnaie vivante dès sa sortie, il en a le souffle coupé, il écrit à l’auteur : « Pour l’avoir relu plusieurs fois, je sais que c’est le plus haut livre de notre époque » […] «  (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°80 La marchandisation des corps

Lire aussi

N°80 - janvier 2018

Edito : La traque

par Sylvie Cognard
Sylvie Cognard Médecin retraitée Combien celui-là ? 500 dollars Et celle-là ? 350 dollars Et le petit là, c’est son gosse ? Oui Combien ? 200 dollars Je te prends les deux pour 400. Top là pour 450 Un …
N°80 - janvier 2018

Une intégrité dangereuse…

par Philippe Pascal
Philippe Pascal Inspecteur à l’URSSAF Pratiques : Parlez-nous du combat que vous avez mené… Philippe Pascal : Mon père était journaliste à La Marseillaise, journal communiste. J’ai été élevé dans …
N°80 - janvier 2018

Travail salarié : commerce de l’humain

par Guillaume Getz
Guillaume Getz Médecin généraliste Celui ou celle qui n’a pas de capital doit vendre une partie de son être pour vivre. En cela, la majorité de l’humanité transforme son corps en marchandise. Le …
N°80 - janvier 2018

Des marchands disent

par Gaëlle Texier
Gaëlle Texier Médecin généraliste Des Marchands disent Cette belle fille aux jolis seins ronds, aux dents parfaites, combien en veux-tu ? Que je la mette dans mon lit Ce petit jeune homme au …