La guerre de l’opium n’aura pas lieu

par Lanja Andriantsehenoharinala, Pratiques N°81, mai 2018

Lanja Andriantsehenoharinala Médecin généraliste La diffusion des antalgiques « opioïdes faibles » est un enjeu de santé publique auquel patient-es et soignant-es sont confronté-e-s. À ce sujet, les autorités pensent pouvoir détecter des signaux sanitaires préoccupants : mais peuvent-elles réellement prévenir une catastrophe ? La douleur est le symptôme d’appel clé en médecine générale. Son analyse avant l’examen clinique est primordiale et pourtant parfois fastidieuse s’il s’agit du énième motif pendant (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°81 Souffrir ?

Lire aussi

N°81 - avril 2018

Entretien avec Benjamin Becker

par Françoise Acker, Benjamin Becker, Marie Kayser
Benjamin Becker Cadre infirmier Vous travaillez depuis quelques mois dans un nouvel établissement, pourquoi avez-vous quitté le CHU de Grenoble ? J’ai travaillé comme infirmier aux urgences du CHU …
N°81 - avril 2018

La douleur, une spécialité d’avenir ?

par Guillaume Getz
Guillaume Getz Médecin généraliste Les patient.e.s douloureus.e.s chroniques sont souvent considéré.e.s comme difficiles par les soignant.e.s, difficiles à guérir et même à soulager. Quel sens prend la …
N°81 - avril 2018

L’usage de la douleur de l’autre

par Christiane Vollaire
Christiane Vollaire Philosophe L’exhibition de la souffrance a une histoire, dont participe autant la publicité des supplices que l’affichage des photos de la presse de guerre : c’est l’usage des …
N°81 - avril 2018

# MédecinD’HommesViolents

par Nelly N Guyen
Nelly N Guyen Médecin généraliste S’il est évidemment prioritaire de s’occuper des victimes de violences, la prise en compte de l’agresseur est également nécessaire, l’homme violent est aussi un sujet …