Une obsédante question

par Patrick Dubreil, Pratiques N°81, mai 2018

Patrick Dubreil Médecin généraliste « Mon ultime prière : O mon corps, fais de moi toujours un homme qui interroge !  » [1] Démasquer les planificateurs des catastrophes et dépasser les conflits mémoriels sont parmi les défis actuels, après un XXe siècle particulièrement sanglant. Connaître notre histoire impérialiste (coloniale), en comprenant qu’elle est basée sur le langage de la violence, est un préalable indispensable à la consolidation démocratique. Un regard obsédant Faut-il parler de clinique (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°81 Souffrir ?

Lire aussi

N°81 - avril 2018

Entretien avec Benjamin Becker

par Françoise Acker, Benjamin Becker, Marie Kayser
Benjamin Becker Cadre infirmier Vous travaillez depuis quelques mois dans un nouvel établissement, pourquoi avez-vous quitté le CHU de Grenoble ? J’ai travaillé comme infirmier aux urgences du CHU …
N°81 - avril 2018

La symbolisation en souffrance

par Pascale Berroir, François Dulac, Helga Verspeek
Pascale Berroir Infirmière Helga Verspeek Éducatrice spécialisée François Dulac Psychiatre du service public Les blessures physiques ou morales nous font mal, que faire de cette douleur pour vivre ? …
N°81 - avril 2018

# MédecinD’HommesViolents

par Nelly N Guyen
Nelly N Guyen Médecin généraliste S’il est évidemment prioritaire de s’occuper des victimes de violences, la prise en compte de l’agresseur est également nécessaire, l’homme violent est aussi un sujet …
N°81 - avril 2018

Ce que le récit offre au soin…

par Fabienne Gooset
Fabienne Gooset PhD/Docteur en Langues, Lettres et Traductologie Thèse : « Les mots littéraires au secours des maux cliniques. Une analyse ricœurienne de la souffrance au sein de récits contemporains » …