La douleur et ses chemins détournés

par Isabelle Baszanger, Pratiques N°81, mai 2018

Isabelle Baszanger Sociologue, CNRS-Cermes3 Douleur et Médecine. La fin d’un oubli, Le Seuil, 1995 Si les transformations de la douleur dans le temps lui ont assuré une meilleure visibilité médicale et sociale, sa prise en charge reste toujours menacée. La douleur et son soulagement sont au cœur de toute forme de médecine. Pourtant, au-delà de son statut de « maître symptôme », la douleur peine à trouver sa place dans la médecine clinique. Depuis le milieu du XXe siècle, dans un chapitre nouveau de (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°81 Souffrir ?

Lire aussi

N°81 - avril 2018

Entretien avec Benjamin Becker

par Françoise Acker, Benjamin Becker, Marie Kayser
Benjamin Becker Cadre infirmier Vous travaillez depuis quelques mois dans un nouvel établissement, pourquoi avez-vous quitté le CHU de Grenoble ? J’ai travaillé comme infirmier aux urgences du CHU …
N°81 - avril 2018

Le chant des cors

par Annie-Maria Madeleine
Annie Maria Madeleine Infirmière de secteur psychiatrique « Ils ne sont pas là pour leurs cors aux pieds ! » et pourtant… L’air de rien, en prenant soin des pieds des malades, le pédicure et les …
N°81 - avril 2018

IPP, évaluer la douleur !

par Yveline Frilay
Yveline Frilay Médecin généraliste La consolidation d’un accident de travail ou d’une maladie professionnelle se définit par la stabilisation des lésions décrites sur le certificat médical initial …
N°81 - avril 2018

Faut-il attendre que le vase déborde ?

par Anne Perraut Soliveres
Anne Perraut Soliveres Cadre supérieur infirmier, praticien-chercheure Se confronter en permanence à la souffrance des patients et parfois à l’impuissance à la soulager n’est pas sans risque ni …