Austérité, rationnement et triage

par Jean-Pascal Devailly, Pratiques N°96, février 2022

La pandémie montre l’impossibilité de réduire les dépenses de santé en rationnalisant les soins sans les rationner. Pour sortir du financement en silos des prestataires, un rationnement intelligent devrait intégrer à chaque étape du parcours les composantes de la qualité d’une prestation globale.

Jean-Pascal Devailly, Médecin des hôpitaux, président du Syndicat français de médecine physique et de réadaptation L’austérité est à l’ordre du jour des politiques publiques des pays à haut revenu. Elle résulte d’un consensus des organisations internationales poussant à l’ajustement des dépenses de santé, d’éducation et des dépenses sociales. La faisabilité de cet ajustement passe parfois par un rationnement assumé. S’il ne l’est pas, il est occulté par un discours où la rationalisation économique et (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°96 « Un pognon de dingue »

Lire aussi

N°96 - janvier 2022

A dingue, dingue et demi

par Frédéric Pierru
Le syntagme du « pognon de dingue » renouvelle la campagne de dénigrement de la Sécurité sociale. L’examen minutieux des chiffres montre que « la baleine » est dépecée par des intérêts qui ont tendance à …
N°96 - janvier 2022

De la confiture aux cochons ?

par Nathalie Ferrand Lefranc, Sylvie Ratier
Pognon de dingue, stratégie de mots pour masquer des lois bafouant les valeurs de la République et décrire la vision macroniste des prestations sociales. Inégalités et pandémie apportent un autre …
N°96 - janvier 2022

Liquidation totale avant travaux

par Benoit Marsault
Une réforme du financement de la psychiatrie est entrée en vigueur le 1er janvier 2022. Elle devrait bouleverser le paysage des soins psychiatriques en France pour plusieurs dizaines d’années. …
N°96 - janvier 2022

Big Pharma… Leurs profits, nos morts !

par Franck Prouhet
1 000 dollars de profits par seconde avec les vaccins Covid ! 10 000 morts par jour avec l’apartheid vaccinal. Le British Medical Journal parle de crime contre l’humanité. Macron et l’Union …