Valérie Belin, photographe

Philippe Bazin
Artiste photographe et vidéaste

Valérie Belin est une photographe française née le 3 février 1964 à Boulogne-Billancourt.

Dans son œuvre, elle revisite le thème classique de la nature morte et des vanités. Notamment, elle interroge ce qui fait inquiétude dans notre monde quotidien, les objets, les faux-semblants, les miroirs qui réfléchissent le monde, les choses de la vie quand elles copient réel. Elle est marquée par l’esthétique du baroque et sa propension à la prolifération et à la réplication du monde. Dans les « Robots », cette inquiétude devient maximale, les faux êtres semblent rire de nous de manière grinçante et sarcastique.

Ainsi, ce qui nous semble le plus quotidien, un jouet, peut devenir le lieu d’une violence faite à nos sens et à nos habitudes, révélant par là le monde de l’enfance dans ses dimensions parfois les plus dures. Valérie Belin revient sur ces rapports des objets du quotidien à l’inquiétude qu’ils peuvent procurer, reprenant l’idée de Freud : « Cette notion "d’inquiétante étrangeté", qui est à l’œuvre dans mes photographies, est un concept très présent dans la littérature romantique allemande du XIXe siècle ; c’est aussi devenu un concept freudien. Ce sentiment irrationnel peut survenir, par exemple, par le doute suscité « soit par un objet apparemment animé dont on se demande s’il s’agit réellement d’un être vivant, soit par un objet sans vie dont on se demande s’il ne pourrait pas s’animer. C’est ce paradoxe que je mets à l’œuvre. Ce malaise survient dans ce moment de doute où l’on pense apercevoir un autre que soi-même dans le reflet de la vitre ou du miroir. La photographie peut être ce miroir tendu dans lequel on ne se reconnaît pas.  » (Entretien avec Clément Chéroux pour l’exposition au Centre Pompidou en 2015).

Elle a notamment exposé au Centre Pompidou et au Grand Palais en 2015, et est lauréate du 6e prix Pictet.

https://valeriebelin.com/


par Philippe Bazin, Pratiques N°75, octobre 2016

Lire aussi

N°75 - octobre 2016

Etre révolutionnaire ?

par Pinar Selek
Entretien avec Pinar Selek Sociologue, écrivaine Être révolutionnaire, dire non, ce n’est pas seulement revendiquer, c’est d’abord être heureux, apprendre à écouter, à regarder, se nourrir de …
N°75 - octobre 2016

Attester : danger ?

par Catherine Coq
Catherine Coq Sage-femme Établir une attestation pour une victime de violence ne va pas sans risque pour les professionnels. Novembre 2010, j’accueille Valérie aux urgences de la maternité des …
N°75 - octobre 2016

Genre et espaces publics

par Yves Raibaud
Yves Raibaud Géographe Université Bordeaux Montaigne, Membre du Haut Conseil à l’Égalité entre les Femmes et les Hommes Prendre soin des humains dans la ville, c’est reconnaître le travail invisible …
N°75 - octobre 2016

Permettre de parler

par Gilles Lazimi
Gilles Lazimi Médecin généraliste, Maître de conférences, Membre du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes Permettre de parler des violences subies, de révéler sa souffrance de …