Une souffrance illégitime ?

par Irène Mériaux, Pratiques N°75, octobre 2016

Irène Mériaux Gynécologue Lors d’une fausse couche, il est essentiel de reconnaître la souffrance liée à la perte de l’espérance. Hier, en consultation gynéco, j’ai reçu une patiente d’une trentaine d’années. Elle se plaignait de symptômes (douleurs lombaires, épigastriques, pelviennes…) pour lesquels elle avait vu des spécialistes (rhumato, gastro, psychiatre…) qui lui avaient prescrit une panoplie de médicaments (antalgique, antidépresseur, inhibiteurs de la pompe à protons…). Elle se présentait pour (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°75 Les huis clos de la violence

Lire aussi

N°75 - octobre 2016

Etre révolutionnaire ?

par Pinar Selek
Entretien avec Pinar Selek Sociologue, écrivaine Être révolutionnaire, dire non, ce n’est pas seulement revendiquer, c’est d’abord être heureux, apprendre à écouter, à regarder, se nourrir de …
N°75 - octobre 2016

Viol sur mineur : de quoi parle-t-on ?

par Adrien Henry
Adrien Henry Travailleur social Que recouvre la notion juridique de viol et des représentations qu’elle engendre, plus particulièrement sur les enfants ? Malgré la difficulté d’aborder et de parler …
N°75 - octobre 2016

La violence conjugale masculiniste

par Patric Jean
Patrick Jean Cinéaste Lorsque la violence conjugale est évoquée, il est rare que soit abordée la manière dont celle-ci peut être rendue idéologiquement légitime. Ne faut-il pourtant pas considérer la …
N°75 - octobre 2016

Comprendre les résistances

par Laure Van Wassenhove
Laure Vanwassenhove Médecin généraliste, Chef de projet du dossier DPC de MG Form sur les violences conjugales, Responsable du séminaire de formation des internes de médecine générale à la faculté de …