Un bisou

Anne Perraut Soliveres
Cadre supérieur infirmier, praticien-chercheure

Mireille fait le tour de ses patients ce matin et entre dans la chambre de Madame Foucrier qui se réveille à peine. L’échange est tranquille, chuchoté, presque alangui en cette fin de nuit pour l’infirmière. Elle demande à Madame Foucrier si elle a bien dormi tout en remettant un peu d’ordre dans son lit, tapotant l’oreiller. La réponse est : « Oui et vous, ça va ? ». L’infirmière sourit et lui demande si elle a besoin de quelque chose : « J’aurais bien besoin d’un petit bisou, oui, c’est ça qui me ferait plaisir, un bisou… ». Émue, l’infirmière se penche et embrasse Madame Foucrier. « Merci, ça fait si longtemps que je n’avais pas eu de bisou. »


par Anne Perraut Soliveres, Pratiques N°93, mai 2021

Documents joints

Lire aussi

N°93 - avril 2021

Sauvons la psychiatrie

par Pierre Delion
Pierre Delion Pédopsychiatre en retraite Maintenant tout le monde le sait, la psychiatrie est en perdition, et il n’est pas un jour sans annonces catastrophiques la concernant. Les Français ont …
N°93 - avril 2021

Itinéraire d’un toucher suspendu

par Martine Samé
Martine Samé Kinésithérapeute, enseignante en Institut de formation en masso-kinésithérapie, docteur en philosophie, docteur en sciences de l’éducation, DU de neuroanatomie fonctionnelle et modélisation …
N°93 - avril 2021

Tact et contact

par Annick Bernabéo
Annick Bernabéo Cadre de santé dans le foyer René Capitant Autour d’un jeune homme psychotique, touché coulé par l’abandon, menacé de mélancolie, une chorégraphie soignante et institutionnelle, « un …
N°93 - avril 2021

Le toucher du kiné

par Quentin Cabeke
Quentin Cabeke Étudiant en kinésithérapie Comment un étudiant en fin d’étude de kinésithérapie à Bruxelles envisage, depuis ses cours et ses stages, la place du toucher, et du pas toucher, dans la …