Sous protection de la police

par Christiane Vollaire, Pratiques N°78, juillet 2017

Christiane Vollaire Philosophe L’exigence de protection, qui est supposée donner son sens à l’institution policière, est remise en cause par l’impunité qui accompagne un racisme structurel. En 1986, Pierre Joxe, alors ministre de l’Intérieur français, faisait adopter pour la première fois un Code de déontologie de la police nationale. L’article 1 donnait la finalité de l’institution policière : « La police nationale concourt, sur l’ensemble du territoire, à la garantie des libertés et à la défense des (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°78 Essence et sens du soin

Lire aussi

N°78 - juillet 2017

La loi du silence

par Isabelle Busson
Isabelle Busson Un témoignage qui pose les questions éthiques de l’accompagnement d’un proche en état végétatif chronique appelé aussi état pauci relationnel, suite à une réanimation. Ma sœur Gina …
N°78 - juillet 2017

S’engager en santé environnementale

par Michel Nicolle
Michel Nicolle Membre de Réseau environnement santé (RES) et Alerte médecins sur les pesticides (AMLP) Les associations en santé environnementale peuvent jouer un rôle moteur dans l’action publique …
N°78 - juillet 2017

Les soins en prison

par Marion Thierry-Mieg
Marion Thierry-Mieg Médecin généraliste addictologue La prison est le lieu où l’intrication de la justice et de la santé est la plus prégnante. Dans le domaine des soins en milieu carcéral, la loi du …
N°78 - juillet 2017

L’efficience ? Fi du sens (humain)

par Olivier Boitard
Olivier Boitard Psychiatre des hôpitaux L’histoire racontée par notre maître Jean Garrabe se passe aux États-Unis d’Amérique. Un jeune psychiatre exerçant dans une grande clinique spécialisée est …