Avoir du métier

par Grégory Mykolov, Pratiques N°78, juillet 2017

Grégory Mykolow Formateur IFCS, Master2 partenariat IFCS du CHU de Montpellier avec le CNAM de Paris Les savoirs de métier relèvent d’un travail difficile à voir. L’auteur montre comment, dans un service de psychiatrie, les soignants s’écartent des normes et du travail prescrit pour prendre soin des patients. L’écart entre l’organisation formalisée et l’organisation réelle du travail passe par un compromis qui porte non pas sur les relations de pouvoir, mais bien sur les modes opératoires réels des (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°78 Essence et sens du soin

Lire aussi

N°78 - juillet 2017

La loi du silence

par Isabelle Busson
Isabelle Busson Un témoignage qui pose les questions éthiques de l’accompagnement d’un proche en état végétatif chronique appelé aussi état pauci relationnel, suite à une réanimation. Ma sœur Gina …
N°78 - juillet 2017

Contrefacteur, contre-docteur

par Marc Jamoulle
Marc Jamoulle Médecin de famille Au téléphone ce matin avec un de mes amis. Il a vu son cardiologue et son médecin traitant récemment. Je lui explique que les médicaments qu’il doit prendre pour …
N°78 - juillet 2017

Techniques de soins non académiques

par Jean-Pierre Laguens
Jean-Pierre Laguens Médecin généraliste Partir du questionnement sur les motivations des généralistes qui s’orientent vers ce type de pratique débouche sur une série de problématiques sous des angles …
N°78 - juillet 2017

Le plaisir

par Sylvia Olivier
Sylvia Olivier Infirmière de secteur psychiatrique Quand le soin ne correspond plus aux valeurs des soignants, c’est la double peine, pour les patients comme pour les soignants. Infirmière de …