Sans vouloir vous contredire

Évelyne des Zèbres toulousains

– Sans vouloir vous contredire, je tiens à mentionner que tout ceci est strictement foljectif.

– Mais chaque fois que je la croise dans la rue, que je la guette derrière ma fenêtre, je sens bien, Docteur, que mon cœur s’emballe, je ressens même comme une douleur dans la poitrine qui serre. Et vous me dites que mon cœur est normal, ma troponine aussi, que c’est foljectif et qu’il faut que je reprenne mes gouttes. Et moi je vous dis que je suis peut-être fou d’amour, ma non troppo, et que vous n’y connaissez rien !!


par Evelyne Malaterre, Pratiques N°73, avril 2016

Lire aussi

N°73 - avril 2016

Amphibologie

par Yann Diener
Exercice de stylistique amphibologique à envoyer à tous les directeurs des ressources humaines et autres fournisseurs d’éléments de langage, eux qui voudraient que les phrases n’aient qu’un seul sens, …
N°73 - avril 2016

Contourner les murs

par Joséphine Corbel, Mathieu C.
Un adulte infirme moteur cérébral assume chaque jour qu’il est handicapé, profondément croyant et homosexuel. Il tient à faire tenir les trois ensemble. Son orthophoniste …
N°73 - avril 2016

Sans vouloir vous contredire

par Leïla
Leila des Zèbres toulousains Sans vouloir vous contredire, je tiens à mentionner que tout ceci est strictement foljectif. Docteur, vous êtes en train de me dire que la taille ne compte pas ? …
N°73 - avril 2016

Sans vouloir vous contredire

par Joséphine Corbel
Joséphine des Zèbres toulousains Sans vouloir vous contredire, je tiens à mentionner que tout ceci est strictement foljectif. C’est simple, soit il est dyslexique, soit il ne l’est pas ! …