Rires de décompression, vraiment ?

par Emmanuelle Zolesio, Pratiques N°82, juillet 2018

Emmanuelle Zolesio Sociologue, maîtresse de conférences en sciences de l’éducation, Université Clermont-Auvergne, Lescores (Clermont-Ferrand) et Centre Max Weber (ENS Lyon). En chirurgie, l’humour noir, pratiqué ponctuellement, en situations critiques, est un moyen de « décompression », mais l’humour sexuel et grivois remplit d’autres fonctions : sociabilité entre hommes, séduction, éviction des femmes. Cet article s’appuie sur une approche observationnelle du travail dans différents services (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°82 Le rire est-il soignant ?

Lire aussi

N°82 - juillet 2018

Bizutage et santé publique

par Jean-Pierre Lellouche
Jean-Pierre Lellouche Pédiatre Y a-t-il un lien entre le bizutage et la médiocrité des politiques de santé publique ? Supposons une société Utopique dans laquelle il y aurait un souci marqué de la …
N°82 - juillet 2018

Rire : un dernier espace de liberté ?

par Anne Perraut Soliveres
Anne Perraut Soliveres Cadre supérieur infirmier, praticien-chercheure Et si l’on riait surtout pour tenir le pire à distance, pour ne pas pleurer, pour survivre à l’injustice, à la peur, pour …
N°82 - juillet 2018

Plan rouge

par Didier Morisot
Didier Morisot Infirmier psychiatrique www.infirmiers.com Le bizutage est à l’hôpital ce que la circoncision est à certaines religions ; sur le coup, ça surprend un peu, mais ensuite, on est bien …
N°82 - juillet 2018

Morts… de rires ?

par Philippe Gasser
Philippe Gasser Psychiatre Le rire est le « propre » de l’homme proclament les philosophes… mais ne serait-il pas aussi le reflet d’un aspect plus sale de l’humanité, sorte de côté obscur d’une force …