Reconnaître nos maux pour les éliminer

par Geoffrey Begon, Pratiques N°69, mai 2015

Le syndrome de fatigue chronique et les hypersensibilités environnementales participent de la flambée des maladies chroniques. Ces pathologies souffrent d’une non-reconnaissance institutionnelle, qui fait peser des risques lourds sur les malades et les générations futures.

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°69 Ces maladies que l’on pourrait éviter

Lire aussi

N°69 - mai 2015

Nous avons lu pour vous : « La médecine du tri, histoire, éthique, anthropologie », Cahiers du Centre Georges Canguilhem, n° 6

par Marthe Tournou
Guillaume Lachenal, Céline Lefève, Vinh-Kim Nguyen (sous la direction de), « La médecine du tri, histoire, éthique, anthropologie », Cahiers du Centre Georges Canguilhem, n° 6, éd. PUF, juin 2014 Ce …
N°69 - mai 2015

Permis d’interdire

par Alain Quesney
Éliminer les troubles des conduites violentes chez l’enfant ? Éliminer les troubles des conduites violentes chez l’enfant ?
N°69 - mai 2015

Nouveaux risques : comment informer ?

par Dominique Prime
Pris entre le marteau de la désinformation et l’enclume de notre pratique quotidienne, comment agir pour éliminer les causes environnementales des maladies ? Informer, ouvrir le débat… Expérience au …
N°69 - mai 2015

Soigner le travail de nuit

par Anne Perraut Soliveres
Les soignants de nuit à l’hôpital ont bien du mal à faire reconnaître la spécificité de leur travail et, a fortiori, faire comprendre à l’institution et obtenir d’elle les conditions qui leur …