Prendre parti ?

par Marie Kayser, Pratiques N°73, avril 2016

Marie Kayser Médecin généraliste Sur quoi appuyons-nous nos choix ? D’où parlons-nous ? Une émission récente alertant sur les dangers des pesticides pour la santé s’est vu reprocher, à juste titre, d’avoir appuyé son argumentaire sur l’interprétation faussée d’une étude. Cet épisode a fait écho pour moi au dossier sur subjectivité/objectivité et m’a poussée à essayer de comprendre sur quoi je me suis appuyée pour faire des choix dans ma pratique de soins et au niveau des problématiques touchant à la santé. (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°73 Subjectif objectif, l’inextricable

Lire aussi

N°73 - avril 2016

Amphibologie

par Yann Diener
Exercice de stylistique amphibologique à envoyer à tous les directeurs des ressources humaines et autres fournisseurs d’éléments de langage, eux qui voudraient que les phrases n’aient qu’un seul sens, …
N°73 - avril 2016

Chambre froide

par Patricia Chatelet
C’est une histoire. C’est l’histoire d’une jeune personne curieuse et pleine de vie, engagée dans une formation d’orthophoniste, avec un idéal accroché bien haut quelque part entre la lune et les étoiles  …
N°73 - avril 2016

Sur le sexe : éclairer les regards

par Thibaut Jedrzejewski
Le sexe est à la fois l’objet d’une grande ignorance dans sa diversité, d’une volonté de normativité de la part des institutions et de nombreux abus moralisateurs de la part du monde médical. Ce texte …
N°73 - avril 2016

Le salut de l‘écologie subjective

par Sandrine Deloche
Éprouver notre subjectivité intime, collective est un des fondements existentiels. Attaquer le soin psychique, c’est fragiliser cet en-commun. S’y opposer, c’est décider d’un type d’écologie, …