Pourquoi des femmes accouchent dans l’anonymat ?

par Catherine Bonnet, Jean-Louis Chabernaud, Pratiques N°64, février 2014

Il y a encore environ 650 femmes en France qui demandent chaque année à accoucher dans le secret avec le choix de l’anonymat. Certaines découvrent leur grossesse au-delà du troisième mois et sont dans l’impossibilité de devenir mère.

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°64 Le secret en médecine

Lire aussi

N°64 - février 2014

P4P : La boîte à secrets

par Lanja Andriantsehenoharinala
La Rémunération sur Objectifs de Santé Publique (ROSP), paiement à la performance des médecins généralistes, est un dispositif entouré de zones d’ombre.
N°64 - février 2014

Un système qui dysfonctionne

par Sylvain Duval
Le secret industriel est incompatible avec la science.
N°64 - février 2014

Paysan-e-s, ces médecins qu’on ignore

par Benjamin Cohadon
Les paysan(e)s sont les derniers défenseurs de biens collectifs dont nous ne nous soucions guère, mais qui pourtant nous maintiennent en vie.
N°64 - février 2014

L’anonymat du don de gamètes

par Audrey Gauvin
Les personnes conçues par don de gamètes sont souvent confrontées à un double secret, celui de leur procréation et celui de leur filiation biologique.