Petite comptine à trois sous

par Marie Bahuaud, Pratiques N°80, février 2018

Marie Bahuaud Psychologue clinicienne « 3,80 + 7,20… ça fait 11 euros Madame s’il vous plaît. Tenez ! Merci… je vous dois donc 4 euros… voici ! ». Petite, je jouais à la marchande… Je tapais sur les touches de la caisse enregistreuse d’où sortaient des petits papiers colorés chiffrés… Mais, assez vite, la pesée des poires et des pommes commença à m’ennuyer… je tentais les scoubidous, mais le fournisseur était difficile à trouver. J’abandonnais donc rapidement ce jeu d’un commerce qui me dépassait… Puis, vint (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°80 La marchandisation des corps

Lire aussi

N°80 - janvier 2018

Edito : La traque

par Sylvie Cognard
Sylvie Cognard Médecin retraitée Combien celui-là ? 500 dollars Et celle-là ? 350 dollars Et le petit là, c’est son gosse ? Oui Combien ? 200 dollars Je te prends les deux pour 400. Top là pour 450 Un …
N°80 - janvier 2018

Une intégrité dangereuse…

par Philippe Pascal
Philippe Pascal Inspecteur à l’URSSAF Pratiques : Parlez-nous du combat que vous avez mené… Philippe Pascal : Mon père était journaliste à La Marseillaise, journal communiste. J’ai été élevé dans …
N°80 - janvier 2018

« Cette salope de petite voix »

par René Fiori
René Fiori Psychanalyste « Le mannequinat, c’est un crédit élargi à des jeunes filles non solvables. En moyenne, chaque agence avance à la totalité de ses mannequins 300 000 euros tous les ans. Une …
N°80 - janvier 2018

La « p’tite boîte »

par Hélène Jeandel
Hélène Jeandel Infirmière scolaire La mise en place d’une « p’tite boîte » en école primaire offre aux enfants la possibilité de venir parler de leurs soucis et problèmes dans un lieu d’écoute au …