Nous et notre santé

par Nicole Sicard, Pratiques N°103, janvier 2024

Ayant observé pendant plus de quarante ans l’évolution complexe de notre système de santé, j’ai pu voir, en synthèse, que la maladie était clairement la principale cible des politiques et des actions mises en place. Aurions-nous une part dans cette histoire ?

Nicole Sicard, docteure en médecine, aujourd’hui formatrice et accompagnante en santé Pour nous orienter vers un système de santé, par opposition à système de maladie, il nous faudrait commencer par voir de quelle manière nous réfléchissons nous-mêmes, individuellement ; nous démarquer du système, ne serait-ce que le temps de cette réflexion, redéfinir ce qu’est la santé pour nous, redécouvrir notre rôle dans notre propre santé et, le cas échéant, pour la guérison d’un déséquilibre. « (...)

La Revue Pratiques réserve cet article à ses abonnés.

Pour lire la suite, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°103 Quelle santé pour tous ?

Lire aussi

N°103 - octobre 2023

Entre vie normée et pouvoir d’agir

par Philippe Svandra
Entre une santé normée par la médecine et la « grande santé » nietzschéenne, l’approche par les capabilités, proposée par l’économiste indien Amartya Sen, nous permet de concevoir la santé de …
N°103 - octobre 2023

Alice Desbiolles, Réparer la santé, éditions Rue de l’échiquier, 2023

par Alice Desbiolles, Anne Pagès
« Depuis le surgissement du coronavirus dans nos vies, un récit s’est progressivement – quoique brutalement – immiscé dans notre société, selon lequel la ‘’santé’’ ne se promeut pas mais s’impose, …
N°103 - octobre 2023

Santé et services publics

par Evelyne Perrin
L’état de la santé psychique en France est préoccupant, si l’on prend en compte l’étendue des symptômes de stress et d’angoisse, que révèle le taux élevé de personnes prenant des antidépresseurs, …
N°103 - octobre 2023

Aux urgences, Dédé et la santé publique

par Éric Bogaert
Un « projet » de santé publique doit être habité par l’homme, comme représentant de l’humanité, de tous les hommes, et non organiser une entreprise de production de santé. Passage aux urgences …