Lorsque le rire est subversif

par Pascal Boissel, Pratiques N°82, juillet 2018

Pascal Boissel Psychiatre Si le rire, en ce qu’il est moqueur, a toujours une dimension agressive, il est parfois libérateur et parfois non. Se moquer des personnes qui ont le pouvoir peut être subversif et nous donner à penser. A certaines conditions. Les Guignols de 1991 et ensuite L’humour des « Guignols de l’Info » a marqué plusieurs générations. Lors de la Guerre du Golfe de 1991, leurs caricatures quotidiennes s’opposaient à la propagande militaire et étatique qui monopolisait l’information (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°82 Le rire est-il soignant ?

Lire aussi

N°82 - juillet 2018

Bizutage et santé publique

par Jean-Pierre Lellouche
Jean-Pierre Lellouche Pédiatre Y a-t-il un lien entre le bizutage et la médiocrité des politiques de santé publique ? Supposons une société Utopique dans laquelle il y aurait un souci marqué de la …
N°82 - juillet 2018

Rire : un dernier espace de liberté ?

par Anne Perraut Soliveres
Anne Perraut Soliveres Cadre supérieur infirmier, praticien-chercheure Et si l’on riait surtout pour tenir le pire à distance, pour ne pas pleurer, pour survivre à l’injustice, à la peur, pour …
N°82 - juillet 2018

Le fou rire

par Séraphin Collé
Séraphin Collé Médecin généraliste Lorsque le rire incontrôlable peut perturber même dans les situations les plus graves. Ce devait être un entretien confraternel très sérieux au domicile d’une …
N°82 - juillet 2018

Morts… de rires ?

par Philippe Gasser
Philippe Gasser Psychiatre Le rire est le « propre » de l’homme proclament les philosophes… mais ne serait-il pas aussi le reflet d’un aspect plus sale de l’humanité, sorte de côté obscur d’une force …