La politique nuit à la santé publique

par Jean Vignes, Pratiques N°103, janvier 2024

La droite sénatoriale, menée par Éric Ciotti, lors de l’examen du projet de loi immigration, faisant fi de toute réflexion sensée, tente de « durcir » le texte au mépris de toute considération de santé publique. Elle réduirait l’Aide médicale d’État (AME) à la seule urgence (AMU).

Jean Vignes, infirmier de secteur psychiatrique, syndicaliste, salarié en retraite active En 1952, l’Organisation mondiale de la santé définit la santé publique comme la science et l’art de prévenir les maladies, de prolonger la vie et d’améliorer la santé physique et mentale à un niveau individuel et collectif. Le Code de la santé publique, en France, précisait dans son article L1411-1 originel que le champ couvert par la politique de santé publique comprenait entre autre : « la (...)

La Revue Pratiques réserve cet article à ses abonnés.

Pour lire la suite, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°103 Quelle santé pour tous ?

Lire aussi

N°103 - octobre 2023

Un espace de démocratie sanitaire ?

par Jean Vignes
Récit d’un Conseil de vie sociale issu de la loi 2002-2 qui instaurait la « démocratie sanitaire » comme argument de vente, mais qui pilonnait en profondeur le secteur médico-social en coulisse. …
N°103 - octobre 2023

La santé et l’État au XXe siècle

par Patrick Zylberman
Cet article donne une vue d’ensemble des relations entre l’État et la santé, l’élaboration d’une santé publique dont l’objet évolue en fonction des époques, des états de guerre, des partis au …
N°103 - octobre 2023

Alice Desbiolles, Réparer la santé, éditions Rue de l’échiquier, 2023

par Alice Desbiolles, Anne Pagès
« Depuis le surgissement du coronavirus dans nos vies, un récit s’est progressivement – quoique brutalement – immiscé dans notre société, selon lequel la ‘’santé’’ ne se promeut pas mais s’impose, …
N°103 - octobre 2023

Aux urgences, Dédé et la santé publique

par Éric Bogaert
Un « projet » de santé publique doit être habité par l’homme, comme représentant de l’humanité, de tous les hommes, et non organiser une entreprise de production de santé. Passage aux urgences …