L’ombre du châtiment

par Stéphane Magarelli, Pratiques N°96, février 2022

On a coutume de penser qu’à la faveur des périodes de l’histoire, de nouvelles organisations émergent et qu’avec elles s’opère une mutation des mœurs. Cette idée d’une mentalité humaine, vouée au changement, exprime une réalité plus ambiguë.

Stéphane Magarelli, Philosophe sauvage S’ils et elles bénéficient parfois d’une certaine déférence, les représentations et usages d’hier sont considérés le plus souvent comme en deçà de ceux qui leur succèdent. Dans une absence totale de contextualisation historique, notre époque, éprise de progrès et de liberté individuelle, n’est pas, elle aussi, sans condescendance à l’égard du passé. Ainsi, pris dans le souffle de leur temps, les hommes croient changer en s’élevant au-dessus de la morale d’hier, liquidant (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°96 « Un pognon de dingue »

Lire aussi

N°96 - janvier 2022

— DOSSIER —

Dans un contexte de paupérisation de la population, les soignants, subissent depuis des lustres un appauvrissement des moyens au lit du malade (personnel en sous-effectifs, mal payé, mal traité) …
N°96 - janvier 2022

— MAGAZINE —

Le Magazine accueille l’actualité ainsi que les analyses des problèmes récurrents dans toutes les sphères de la santé.
N°96 - janvier 2022

Des vœux comme s’il en pleurait !

par Pratiques. Les cahiers de la médecine utopique
2022, une année qui se profile sans grande perspective, voire… La débandade des partis qui recueillaient jusque-là nos suffrages nous met, nous qui persistons à nous considérer « de gauche », dans un …
N°96 - janvier 2022

Une médecine centrée sur la personne

par André Grimaldi
Le modèle de la tarification à l’activité, qui peut valoir pour des actes programmés comme la chirurgie, compromet la gestion de la médecine centrée sur le patient pour lequel ce ne sont pas les actes …