J’en ai assez

Yvonne Frilay,
Médecin généraliste.
J’en ai assez de voir des patients qui sortent en larmes du bureau des médecins-conseils avec des idées suicidaires, ce qui met à mal tout le travail que j’ai effectué avec eux depuis plusieurs mois.
J’en ai assez de voir ces médecins « experts » nommés par la CPAM culpabiliser les patients, certains mêmes sont insultés, quand ce n’est pas le médecin qui l’accompagne. « Quel est le cochon qui a écrit cela ? » « C’est moi, Monsieur, ce n’est pas de ma faute, s’il n’y a pas assez de place pour écrire ». Le médecin-conseil prend une demi-page dactylographiée pour argumenter et vous laisse une hauteur de 3 cm pour argumenter en manuscrit (une feuille supplémentaire est généralement « oubliée »). Quand vous entendez de la bouche de ces « experts » en secteur II : « Vos patients profitent du système », j’ai envie de demander de quoi ils profitent, eux, payés par la Sécu pour dix minutes d’expertise (moins ils prennent de temps plus l’affaire est rentable) et de leur patientèle constituée de femmes à col de fourrure.


par Yveline Frilay, Pratiques N°70, juillet 2015

Documents joints

Lire aussi

N°70 - juillet 2015

Un « démerdecin généraliste »

par Jacques Barsony
Entretien avec Jacques Barsony, Médecin généraliste à Toulouse Après plusieurs décennies d’exercice à Toulouse ; Jacques Barsony nous raconte ce qu’il fait avec la médecine… Pratiques : Qu’as-tu …
N°70 - juillet 2015

Où est le problème ?

par Yveline Frilay
Yveline Frilay Médecin généraliste J’en ai assez que faute de médecin traitant, les patients se rabattent sur les urgences des hôpitaux de proximité où ils sont le plus souvent déconsidérés. En cas de …
N°70 - juillet 2015

Des nouvelles de la novlangue

par Yann Diener
Yann Diener, Pédopsychiatre. Le langage est contrefait pour masquer la destruction massive du système de soins au profit d’une conception néolibérale de la santé. On change d’abord les mots puis on …
N°70 - juillet 2015

Une espèce en voie de disparition

par Yveline Frilay
Yveline Frilay Médecin généraliste. Se faire soigner dans le Nord de Paris devient difficile, mais exercer la médecine générale aussi. Il y a eu une enquête sociologique sur l’exercice de la …