En finir avec le vieillissement social

par Bernard Friot, Pratiques N°92, février 2021

Bernard Friot Professeur émérite à l’université Paris Nanterre La thèse soutenue dans cette contribution [1] est que le vieillissement social, à savoir la naturalisation de l’âge comme source de marginalisation sociale, est la conséquence de la déresponsabilisation des retraités vis-à-vis du travail productif. Déclarer les retraités « utiles socialement » par leurs activités multiples, mais « improductifs » car aucune de leurs activités n’est considérée comme un travail producteur de valeur économique, (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°92 Vieillir vivant

Lire aussi

N°92 - janvier 2021

L’ours du n° 92

Pratiques, les cahiers de la médecine utopique est édité par Les éditions des cahiers de la médecine utopique, dont le président est Patrick Dubreil. La revue Pratiques est éditée depuis 1975. La …
N°92 - janvier 2021

Au risque de la mort sociale

par Yves Kagan
Yves Kagan Médecin interniste et gériatre, CASIP COJASOR, Paris Si les personnes âgées parviennent à vieillir en se sentant exister, donc à vieillir vivantes, n’est-ce pas là l’essentiel ? C’est ce …
N°92 - janvier 2021

Vieillesse et inégalités de vies

par Bernard Ennuyer
Bernard Ennuyer Sociologue, Centre de recherche des Cordeliers, Inserm, Sorbonne Université, Université de Paris, Équipe ETREs En France, depuis la mise en place d’une politique publique …
N°92 - janvier 2021

Notre vie de vieillesse

par Jean-Pierre Martin
Jean-Pierre Martin Psychiatre La clinique psychiatrique a-t-elle déserté la vieillesse au profit d’une neuroscience de dégénérescence du cerveau ? La réponse néolibérale est d’en faire un marché privé …