En finir avec le vieillissement social

par Bernard Friot, Pratiques N°92, février 2021

Bernard Friot Professeur émérite à l’université Paris Nanterre La thèse soutenue dans cette contribution [1] est que le vieillissement social, à savoir la naturalisation de l’âge comme source de marginalisation sociale, est la conséquence de la déresponsabilisation des retraités vis-à-vis du travail productif. Déclarer les retraités « utiles socialement » par leurs activités multiples, mais « improductifs » car aucune de leurs activités n’est considérée comme un travail producteur de valeur économique, (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°92 Vieillir vivant

Lire aussi

N°92 - janvier 2021

Notre vie de vieillesse

par Jean-Pierre Martin
Jean-Pierre Martin Psychiatre La clinique psychiatrique a-t-elle déserté la vieillesse au profit d’une neuroscience de dégénérescence du cerveau ? La réponse néolibérale est d’en faire un marché privé …
N°92 - janvier 2021

Maintenus à l’écart sans concertation

par Julien Vernaudon
Julien Vernaudon Médecin gériatre Parlant en leur nom, dans l’optique officielle d’assurer leur bien-être et leur survie, le pouvoir contraint les personnes âgées, en Ehpad tout particulièrement, à …
N°92 - janvier 2021

La sanction

par Pascal Caboret
Pascal Caboret Praticien hospitalier en médecine générale et gériatrique Les mesures imposées en raison de l’épidémie de Covid-19 favorisent une ségrégation des personnes âgées, sanctionnées en cas de …
N°92 - janvier 2021

Un habitat pour mieux vieillir

par Marthe Tournou
Marthe Tournou Un habitat nommé L’Ostal (maison en occitan), participatif, intergénérationnel, solidaire et écologique. Figeac, ville de près de 10 000 habitants, dans le département du Lot, le …