DOSSIER

Il y a urgence à se manifester, quelles qu’en soient les modalités, chaque fois que les faits heurtent notre conscience. Il est grand temps de ne plus céder sur le sens de nos métiers, d’affirmer la nécessité de remettre l’attention à l’autre au cœur des relations soignantes et de travail, de laisser parler nos valeurs afin de contrer celles qu’un système basé sur le profit cherche à leur substituer. La crise actuelle est autant le résultat de cette marche forcée d’une économie délétère que celle du silence du plus grand nombre.

Pratiques N°89, mai 2020

Lire aussi

N°89 - avril 2020

Les infos de la rédac

par Les cahiers de la médecine utopique Pratiques
Suite à notre appel à l’aide, plusieurs lecteurs et auteurs de Pratiques se sont adjoints à la rédaction pour lui apporter leur enthousiasme, leurs compétences et leur désir que la revue continue à …
N°89 - avril 2020

De l’impossible compression du soin

par Cédrick Moreau
Cédrick Moreau, médecin généraliste Quand la maladie révèle la nécessité pour une personne de s’éloigner de ce qui la rend malade : le travail ou son absence, les attentes de la société qui la mettent en …
N°89 - avril 2020

Lu : Aulnay-sous-Bois : le « Bhopal français », Amiante et mensonge : notre perpétuité - Journal de Paul et Virginie de Virginie Dupeyroux

par Patrick Dubreil
Virginie Dupeyroux, préface d’Annie Thébaud-Mony, Amiante et mensonge : notre perpétuité - Journal de Paul et Virginie, Vérone éditions, 1er trimestre 2018. « On nous a retiré le droit à une vie …
N°89 - avril 2020

Le professionnel

par Fabrice Leroy
Fabrice Leroy, psychologue au Centre médico psychopédagogique (CMPP) La Passerelle à Paris, psychanalyste Il est là, devant moi, derrière son bureau. L’autre est tassé dans son fauteuil, à côté. Pas …