DOSSIER

La psychiatrie est au bord de l’asphyxie. Les restructurations incessantes entraînent une dégradation générale des soins par la diminution des effectifs soignants et des lieux d’accueil. Des changements idéologiques profonds déshumanisent le soin et ni les patients ni les soignants n’y trouvent plus leur compte. La marche forcée vers la diminution des coûts, imposée au monde du soin, ne cesse de dégrader le sens même des missions soignantes et provoque des dégâts irréversibles. Pour pouvoir soigner les troubles psychiques, il faut donner du temps à la parole, permettre l’élaboration collective des soins, développer une relation de confiance avec chacun… Tout ce que les réformes ne cessent de réduire.

Pratiques N°84, février 2019

Lire aussi

N°84 - janvier 2019

L’ours du numéro 84

Pratiques, les cahiers de la médecine utopique est édité par Les éditions des cahiers de la médecine utopique, dont la présidente est Sylvie Cognard. La revue Pratiques est éditée depuis 1975. La …
N°84 - janvier 2019

Soigner en son âme et conscience ?

par Eric Bogaert
Éric Bogaert Psychiatre de secteur retraité « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme », écrivait François Rabelais, médecin de la faculté de médecine de Montpellier, dans Pantagruel, publié en …
N°84 - janvier 2019

« Je rêve d’une société qui enferme moins »

par Sandrine Deloche, Adeline Hazan
Adeline Hazan Contrôleure générale des lieux de privation de liberté Adeline Hazan a interpellé les pouvoirs politiques sur les pratiques scandaleuses de contention ou d’isolement en psychiatrie. …
N°84 - janvier 2019

Injonction à Doctolib

par Anne Marthe
Anne Marthe Informaticienne « Il faut vivre avec son temps », c’est avec cette phrase assassine qu’à l’accueil de l’hôpital, la secrétaire assoit sa petite morale et refuse ma demande de ne plus figurer …