DOSSIER

Les nouvelles technologies permettent le développement de multiples objets connectés dans la santé. Certains offrent quelques avantages, mais ne sont pas sans effet sur les conditions de soins et l’évolution des pratiques. Les auteurs explorent les nouvelles possibilités ainsi ouvertes, les changements qu’elles produisent ainsi que les risques auxquels elles exposent. La banalisation de la diffusion volontaire des données de santé sur les réseaux sociaux, comme l’utilisation par les administrations de données sensibles « anonymisées », nourrissent le « Big Data » dont on est loin d’imaginer la portée réelle sur l’évolution de la société.

Pratiques N°79, octobre 2017

Lire aussi

N°79 - octobre 2017

Un logiciel collaboratif

par Patrick Ouvrard
Patrick Ouvrard Médecin généraliste, membre de la SFTG (Société de Formation Thérapeutique du Généraliste) Lien d’intérêt : fait partie de l’équipe de la SFTG travaillant sur le logiciel éO Les médecins de …
N°79 - octobre 2017

2024 : écran total

par Sandrine Deloche
Sandrine Deloche Médecin pédopsychiatre Plongez dans l’ère numérique de la santé́ mentale labélisée par le ministère. www.netcarepedopsy.fr répond en un clic à tous les soucis de votre enfant. Pour …
N°79 - octobre 2017

Visioconférence en prison

par Jean-Luc Landas
Jean-Luc Landas Praticien hospitalier retraité Analyse de la pratique d’une consultation d’anesthésie par visioconférence pour des personnes détenues. L’administration pénitentiaire cherche à réduire …
N°79 - octobre 2017

Rendons à César ce qui lui appartient

par Eric Bogaert
Éric Bogaert Psychiatre L’ordinateur grèverait le soin. L’utiliser prend du temps, son écran masque le patient au soignant, qui n’écoute plus celui-là et se fie trop au dossier patient informatisé (DPI) …