C’est comme ça. Et pour longtemps

par Lionel Leroi-Cagniart, Pratiques N°98, août 2022

Nous rions des bons mots des enfants et nous moquons de leur logique, de leur capacité de déduction, de leur virtuosité langagière. Nous devrions pleurer d’avoir perdu ces qualités. Il est temps de leur expliquer ce qui ne va pas dans nos échanges d’adultes.

Lionel Leroi-Cagniart, Psychologue du travail, Membre du réseau souffrance-et-travail.com C’est comme ça ! Ma tante formulait des reproches sans expliquer leur fondement. Le fromage ne se coupe que dans un sens. Elle maîtrisait l’art de la table et du service. Contester ces « bonnes manières » nous exposait à être traité de forts-en-thème. C’est comme ça ! À elle la morale, à elle la vertu. Comme dirait Sandra Lucbert, dont je picore les formules avec délectation : « les figures de (…)

La Revue Pratiques réserve cet article à ses abonnés.

Pour lire la suite, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°98 Mots dits soient et mal y pansent

Lire aussi

N°98 - juillet 2022

« La faute à pas de chance ? »

par revue Pratiques
Mourir à 47 ans d’une crise cardiaque aux urgences d’un grand centre hospitalier universitaire français où une infirmière se retrouve seule à faire l’accueil… la faute à pas de chance ? Le 23 juin …
N°98 - juillet 2022

Entre nécessité de survie et passion…

par Anne Perraut Soliveres
Quand l’engagement englobe le faire et le penser… De l’encadrement soignant d’une équipe de nuit à la notion de praticien-chercheur. Entretien avec Anne Perraut Soliveres, cadre supérieur …
N°98 - juillet 2022

Médecine toute puissante, un mirage ?

par Marc Gourmelon
Les mots de la médecine cachent souvent des réalités très différentes, qu’il s’agisse des innovations plus ou moins bénéfiques ou du choix de présenter les pourcentages de risques relatifs plutôt …
N°98 - juillet 2022

Paroles maudites

par Stéphane Magarelli
« En face de la lucidité de Van Gogh qui travaille, la psychiatrie n’est plus qu’un réduit de gorilles eux-mêmes obsédés et persécutés et qui n’ont, pour pallier les plus épouvantables états de …