Paroles maudites

par Stéphane Magarelli, Pratiques N°98, août 2022

« En face de la lucidité de Van Gogh qui travaille, la psychiatrie n’est plus qu’un réduit de gorilles eux-mêmes obsédés et persécutés et qui n’ont, pour pallier les plus épouvantables états de l’angoisse et de la suffocation humaine, qu’une ridicule terminologie, digne produit de leurs cerveaux tarés. » (Antonin Artaud, Van Gogh, le suicidé de la société, Gallimard, 2001.)

Stéphane Magarelli, Philosophe sauvage Merci à Fabienne, Alan, Sophie, Nicolas, Victor et Nicole pour leur précieuse participation. Dire l’ire Vindicte littéraire contre la cohorte des psychiatres et l’ensemble du système coercitif que selon lui ils incarnent, l’offensive d’Antonin Artaud sonne comme un cri de colère et d’insoumission. Cette œuvre, parmi l’une de ses plus célèbres, est un cri en même temps qu’un plaidoyer en faveur de la liberté d’expression des possédés. La virulence qui l’irradie est (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°98 Mots dits soient et mal y pansent

Lire aussi

N°98 - juillet 2022

Mots blessants, mots soignants

par Margot Ferry
Les nouveaux dictateurs du langage voudraient faire tenir toute une souffrance en quelques lettres acronymes, tout un métier en un pauvre anglicisme barbare. Mais, en consultation, nous savons …
N°98 - juillet 2022

Novlangue et action publique en santé

par Jean-Pascal Devailly
La novlangue existe-t-elle ? Est-ce le terme par lequel nous disqualifions le discours d’un adversaire pour lui opposer nos modèles ? Soignants et managers de santé dénoncent pourtant l’expansion d’une …
N°98 - juillet 2022

Oh, t’es relou le loup !

par Didier Morisot
Les diagnostics infirmiers expliqués à tante Yvonne. Didier Morisot, infirmier psychiatrique www.infirmiers.com Chère tante Yvonne, tu me demandais récemment en quoi consistaient ces fameux «  …
N°98 - juillet 2022

EVASAN, du mot à l’institution

par Anssoufouddine Mohamed
L’avènement au siècle passé de la médecine conventionnelle aux Comores est allé de pair avec une pratique des évacuations sanitaires. Au début des années 1990, ces évacuations glissèrent dans une dérive …