Mots pour maux

par Eric Gagnon, Pratiques N°81, mai 2018

Éric Gagnon Sociologue, CIUSSS de la Capitale-Nationale et Université Laval L’expression de la souffrance soulève de multiples interrogations que l’on s’efforce ici de clarifier. La souffrance est anéantissement du dire et de l’agir. Michel Henry insiste sur le caractère charnel et passif de l’expérience. Celui qui souffre est comme écrasé sous son propre poids, « rivé à soi » et impuissant. Absorbé dans sa souffrance, il parvient difficilement à s’en extraire [1]. Il s’éprouve soi-même intérieurement (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°81 Souffrir ?

Lire aussi

N°81 - avril 2018

Entretien avec Benjamin Becker

par Françoise Acker, Benjamin Becker, Marie Kayser
Benjamin Becker Cadre infirmier Vous travaillez depuis quelques mois dans un nouvel établissement, pourquoi avez-vous quitté le CHU de Grenoble ? J’ai travaillé comme infirmier aux urgences du CHU …
N°81 - avril 2018

Le droit à l’insurrection

par Sylvie Cognard
Sylvie Cognard Médecin généraliste Dans la nuit du 4 au 5 août 1789, la toute nouvelle Assemblée constituante votait l’abolition des privilèges. Les privilégiés de l’époque désignés étaient la noblesse …
N°81 - avril 2018

Wiame Haddad, photographe

par Philippe Bazin
Philippe Bazin Photographe Ceux qui restent Wiame Haddad Depuis quatre ans, Wiame Haddad développe un projet photographique au Maroc sur le devenir des prisonniers politiques du régime de …
N°81 - avril 2018

Ne nous laissons pas voler la Sécu !

par Bernard Friot
Bernard Friot Professeur émérite de l’université Paris Nanterre Auteur aux éditions La Dispute de : L’Enjeu des Retraites (2010), L’enjeu du salaire (2012), Puissances du salariat (2012, nouvelle édition …