Un si gai manège

Voilà quinze ans que je partage la vie de Pratiques. Je suis arrivée par hasard au secrétariat de la revue. En fait, je cherchais un travail d’appoint et c’est la belle-fille de Patrice Muller qui m’a offert un joli espoir : ils cherchent quelqu’un… Et m’y voilà. Je commence par quelques heures avec Jocelyne, puis Yolande, puis Lola. A l’époque, c’est le SMG qui publie la revue. J’apprends l’histoire, la naissance du syndicat, immédiatement suivie de Pratiques, la lettre du SMG, la déclaration de non représentativité en 1981. Je découvre les combats passés et présents, je découvre un monde, des gens engagés, certains pragmatiques, d’autres (doux ?) rêveurs, mais tous fidèles à leurs opinions.
Au fil des ans, je deviens secrétaire de rédaction, l’association éditrice naît, Pratiques prend son indépendance… et remplit ma vie professionnelle. On ne travaille pas pour Pratiques, on tombe dans Pratiques : on arrive tranquillement, séduit par la beauté de la revue, le contenu différent, l’implication de la rédaction, tous bénévoles. La maquette évolue, les acteurs de la revue changent ou restent, certains soubresauts viennent secouer cette mécanique, le débat interne est parfois passionné, voire déchaîné, les numéros continuent à sortir tous les trimestres. Le site naît, la revue se fraie son chemin dans l’ère numérique, réfléchit toujours à l’avenir…
Mais on se laisse joyeusement entraîner, il est difficile de descendre d’un si gai manège.
Les rencontres, les journées de Printemps avec le SMG, les différents évènements et les différents dossiers des numéros sont tous des occasions de rencontres, de découvertes : de plumes (le talent dont les professionnels du soin ou autres savent faire preuve ne cesse de m’émerveiller, qui a dit cloisonnement des professions ?), de métiers, de situations, d’axes de réflexion.
Voilà, le mot est lâché : réflexion. Je rends hommage à tous ceux, vivants ou décédés, qui ont fait vivre la revue depuis le début : d’abord la voix d’un syndicat de médecins généralistes, puis revue indépendante, ses articles ont toujours ouvert des portes, des volets, des fenêtres pour apporter la lumière sur des questions que se posent les praticiens et même les non praticiens, que ce soit par des témoignages de pratiques ou des analyses sociologiques, anthropologiques…

par Marie-Odile Herter, Pratiques N°72, janvier 2016

Documents joints

Lire aussi

N°72 - janvier 2016

Écrire pour partager

par Martin Winckler
Entretien avec Martin Winckler Propos recueillis par Anne Perraut Soliveres et Sylvie Cognard Pratiques : Comment en es-tu arrivé à écrire sur la médecine ? Martin Winckler : J’ai commencé à écrire …
N°72 - janvier 2016

De quoi Hippocrate est-il le nom ?

par Céline Lefève
Ce film entrelace des questions relatives au « devenir médecin » et à la réalité de l’hôpital français aujourd’hui.
N°72 - janvier 2016

Soyez mon obligé

par Claire Gekiere
Le Syndicat de la Psychiatrie, puis l’Union Syndicale de la Psychiatrie, a toujours milité contre les lois d’exception en psychiatrie, et pour une psychiatrie désaliéniste et communautaire, ne …
N°72 - janvier 2016

Accueillir des étrangers malades

par Georges Yoram Federmann
Neutralité dans le soin vous avez dit ? Peut-on rester politiquement neutre en soignant les plus pauvres et les sans-papiers ? Et cette posture n’est-elle pas au contraire hyperpolitisée, en ce sens …