Un secret de polichinelle

par Anne Perraut Soliveres, Pratiques N°64, février 2014

Qu’il s’agisse de la confidentialité ou du secret, leur respect dépend des situations. Il peut même s’appliquer à l’encontre du patient.

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°64 Le secret en médecine

Lire aussi

N°64 - février 2014

P4P : La boîte à secrets

par Lanja Andriantsehenoharinala
La Rémunération sur Objectifs de Santé Publique (ROSP), paiement à la performance des médecins généralistes, est un dispositif entouré de zones d’ombre.
N°64 - février 2014

Le détournement du secret

par Alain Carré, Dominique Huez, Odile Riquet
Les employeurs, en instrumentalisant l’Ordre, détournent le secret médical de son unique objet qui est l’intérêt de la santé du patient, pour dissimuler leur …
N°64 - février 2014

Le blessé et le secret

par Blessé de la ZAD
Entre pompier, police et hôpital, que devient le droit des patients au secret de la part des professionnels ?
N°64 - février 2014

L’hôpital, le DIM et le secret médical

par Nicole Smolski
Une plainte de syndicats hospitaliers contre X a été déposée début octobre 2013 auprès du procureur de la République pour violation du secret professionnel.