Silence, je travaille !

par Anne Perraut Soliveres, Pratiques N°98, août 2022

Anne Perraut Soliveres, cadre supérieur infirmier, praticien-chercheure J’ai rendez-vous à 16 heures avec « mon » médecin traitant choisi par défaut après plusieurs années d’attente. J’apporte le scanner qu’elle a demandé pour moi qui indique que mes viscères vont bien. Je m’étonne auprès d’elle car je l’avais consultée pour une douleur invalidante à la marche après un épisode inflammatoire qui avait fait grimper mes CRP. Naïvement, je pensais que ce scanner dirait quelque chose de mon dos, aussi je lui demande (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°98 Mots dits soient et mal y pansent

Lire aussi

N°98 - juillet 2022

« Le Vérifable »

par Patrice Desmons
Que pourrait-on dire, d’un point de vue philosophique, de l’idée d’un « dévoiement de notre vocabulaire commun » actuellement ? Patrice, Desmons, philosophe enseignant-chercheur dans le secteur sanitaire …
N°98 - juillet 2022

Recherche docteur désespérément

par Michel Paszt
Il y a des rencontres qui soignent… Michaël Paszt, psychologue en Centre médico-psycho-pédagogique Au Centre médico-psycho-pédagogique (CMPP) dans lequel je travaille, l’équipe porte une attention …
N°98 - juillet 2022

Novlangue et action publique en santé

par Jean-Pascal Devailly
La novlangue existe-t-elle ? Est-ce le terme par lequel nous disqualifions le discours d’un adversaire pour lui opposer nos modèles ? Soignants et managers de santé dénoncent pourtant l’expansion d’une …
N°98 - juillet 2022

Les mots des uns, les maux des autres

par Bernard Roy
Il y a des « maux malsains » qui tuent et des « mots sains » qui libèrent. Bernard Roy, professeur, FSI, Université Laval, Québec Il y a de cela de nombreuses années, au siècle passé, ma mère, alors …