Produire une « vérité » corporelle

par Léopold Lambert, Pratiques N°73, avril 2016

Léopold Lambert Architecte, rédacteur en chef de la revue The Funambulist. Produire un discours de vérité sur les corps revient à anticiper la manière dont ceux-ci vont agir à un niveau biologique, mais également à un niveau social. Tout écart de cette anticipation sera pensé comme une anomalie, voire une pathologie. En 2014, la série télévisée The Knick réalisée par Steven Soderbergh nous offrait une vision passionnante d’un théâtre anatomique de 1900 à New York. Nous pouvions y voir Clive Owen jouer (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°73 Subjectif objectif, l’inextricable

Lire aussi

N°73 - avril 2016

Amphibologie

par Yann Diener
Exercice de stylistique amphibologique à envoyer à tous les directeurs des ressources humaines et autres fournisseurs d’éléments de langage, eux qui voudraient que les phrases n’aient qu’un seul sens, …
N°73 - avril 2016

Contourner les murs

par Joséphine Corbel, Mathieu C.
Un adulte infirme moteur cérébral assume chaque jour qu’il est handicapé, profondément croyant et homosexuel. Il tient à faire tenir les trois ensemble. Son orthophoniste …
N°73 - avril 2016

Metus Hostium

par Yann Diener
Point de vue grammatical sur la différence entre le génitif subjectif et le génitif objectif.
N°73 - avril 2016

Un corps sans sujet

par Pascal Caboret
Le statut accordé au corps est bien souvent ambigu.