Pratiques : je te tiens, tu me tiens…

Françoise Acker, sociologue retraitée

Régulièrement, ça me prend, quand je suis fatiguée, débordée par tout un tas de choses à faire, en dehors de Pratiques. Allez, je m’arrête ! Mais je n’y arrive pas.
J’aurais de bonnes raisons de quitter le comité de rédaction. Un travail chronophage, un souci constant de m’assurer que nous ne prenons pas trop de retard sur l’avancement d’un numéro, que nous aurons enregistré à temps l’émission radio du mois prochain. Mais sur quel sujet déjà ? Et je traîne parfois dans le suivi des articles…
Mais je suis encore là.
Difficile de quitter le navire quand nous ne sommes pas assez nombreux pour faire en sorte que chaque numéro sorte à temps, un peu en retard sur le calendrier… Je reste pour que Pratiques tienne. Mais aussi parce que je tiens à Pratiques, je tiens à ce que cette revue continue à paraître, que de nouveaux lecteurs puissent s’en saisir. J’apprécie les soirées du comité de rédaction, nos échanges, nos discussions à propos de la santé, du travail de soin, des questions qui se posent aux professionnels, aux patients, à nous tous en fait. Nous ne sommes pas toujours d’accord, ça nous oblige à écouter, débattre, approfondir des questions. Construire un numéro est une aventure sans cesse renouvelée, l’occasion de découvrir des auteurs que je ne serais peut-être pas allée chercher de moi-même. J’aime accompagner les auteurs dans l’écriture de leur article, leur permettre de présenter leurs idées de façon plus lisible, plus accessible à un public large, pas nécessairement familier de ce qui est traité. Et puis nous observons depuis un moment que se tisse un réseau, relativement invisible, de proches de Pratiques, de lecteurs, d’auteurs qui proposent fréquemment un article, mais qui aussi font connaître Pratiques à leurs étudiants, leurs amis, leurs voisins…
Alors je suis là parce que je tiens à Pratiques et que Pratiques me tient.

par Françoise Acker, Pratiques N°99, décembre 2022

Documents joints

Lire aussi

N°99 - octobre 2022

Ranimez l’amour dans les soins !

par Sami Aslam Shafahi
Par mon témoignage, je voudrais modestement diffuser du courage pour affronter les conditions d’exercice de la médecine et du soin, et surtout beaucoup d’amour de l’autre et de la vie. Sami Aslam …
N°99 - octobre 2022

Médecine du vieillissement, quel soin ?

par Julien Vernaudon
Ce texte s’intéresse à l’évolution de la gériatrie, à sa segmentation en sur-spécialités en raison de l‘accumulation des connaissances. Il interroge également l’objet du soin une fois la gériatrie devenue …
N°99 - octobre 2022

Souffrance au travail : parlons-en !

par Anna Michaut
Rédiger à plusieurs une tribune nous a permis de transformer notre souffrance professionnelle individuelle en une résistance collective contre la destruction du système judiciaire. Anna Michaut, …
N°99 - octobre 2022

On a visité pour vous… Soutenir. Ville, architecture et soin

par Eric Bogaert
Éric Bogaert, Psychiatre retraité Cette exposition se tenait au pavillon de l’Arsenal à Paris, du 6 avril au 25 septembre 2022. Son intérêt résidait moins dans ce qui était exposé, des photographies de …