Lorsque le joueur devient « Je »

par Lucie Badier-Courant, Pratiques N°62, juillet 2013

Dans notre monde normatif, les enfants, les ados peuvent encore jouer, inventer, imaginer… à leur âge, c’est encore permis et ils ont davantage de ressources que les adultes.

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°62 Le jeu dans le soin

Lire aussi

N°62 - juillet 2013

Lu pour vous : « Les serviteurs fatigués (les maîtres aussi) » par Alain Brossat

par Christiane Vollaire
La « fatigue » des serviteurs, c’est l’épuisement des travailleurs réduits à la servitude, que ce texte appelle à combattre.
N°62 - juillet 2013

ETP : figure imposée ou libre ?

par Didier Ménard
Les transformateurs institutionnels du concept de l’Education Thérapeutique du Patient (ETP) ignorent la réalité de la vie complexe des malades.
N°62 - juillet 2013

Singer le marché pour empêcher le débat

par Pierre Volovitch
Dans la dernière étude sur la T2A, après avoir fait l’inventaire des raisons qui conduisent à ne PAS prendre l’hôpital pour une entreprise, les auteurs tentent cependant d’y appliquer des raisonnements …
N°62 - juillet 2013

Lorsque le joueur devient « Je »

par Les cahiers de la médecine utopique Pratiques
Dans notre monde normatif, les enfants, les ados peuvent encore jouer, inventer, imaginer… à leur âge, c’est encore permis et ils ont davantage de ressources que les …